FH

Brexit : et maintenant, l'Europe politique

texte publié le 25-06-2016

Les Anglais ont la gueule de bois. Déjà...


Ils ont choisi de quitter l'Union européenne, parce que les perdants, dépossédés, abandonnés, étaient plus nombreux que les gagnants, les vainqueurs de la mondialisation heureuse...

Tout le pays va le payer cher.Les inégalités ont suicidé le Royaume-Uni. Et un douloureux pressentiment gagne déjà le pays insulaire...

Maintenant, il nous faut aller vite, très vite pour forger le coeur politique de l'Europe. Les consultations des pays fondateurs sont un bon signal. Espérons que cela se traduira par une initiative politique des pays fondateurs pour dessiner une nouvelle Europe, quitte à en réduire le périmètre, pourvu que cela permette d'approfondir, ne serait-ce que pour six nations, le fonctionnement politique des pays désireux d'aller plus loin ensemble.

La clef n'est pas de se donner des projets industriels, des projets de coopération... C'est peut-être important mais pas crucial. La clef du succès d'une telle démarche est de redonner la primauté au choix démocratique des peuples européennes, et d'y subordonner les règles technocratiques bruxelloises...

Le choix doit définir la règle...pas l'inverse.

> soyez le premier à commenter ce billet

© 2010-2017 - François Hada