FH

Fonder l'Etat européen

texte publié le 15-07-2017

La Nation française est une création d'Etat, une solution républicaine donnée (parfois par la force) aux conflits religieux, aux controverses entre monarchie et démocratie, aux rapports de forces sociaux entre les classes paysannes, ouvrières, commerçantes, bourgeoises, intellectuelles, aristocrates, aux rivalités territoriales.


L'Etat incarne ainsi en France depuis deux cents ans la laïcité, la justice sociale, la liberté d'expression, l'égalité et la Justice.

L'Etat Français est la solution verticale contre les divisions du pays...une solution percutée par le monde.

Depuis que la démocratie et la République se sont imposées, à chaque élection présidentielle ou majeure, les Françaises et les Français se disputent, à la recherche d'une solution. Les candidats ne sont jamais providentiels, mais toujours des acteurs choisis par les électeurs pour incarner les différents versants de la dispute; les électeurs choisissent alors au sein des solutions proposées.

Il ne s'agit pas de solutions concrètes, au sens pragmatique souvent mis en avant par des candidats en campagne et cherchant à se défiler du défi idéologique, le plus souvent parce que de gauche.

Non, il s'agit d'imaginaire qui permette de se projeter dans l'avenir. Quelle République? Quelle démocratie ? Quelle France dans le monde tel qu'il est? Dans quelle Europe? Sommes-nous une puissance ? Que signifie l'idée de France ?

Parce que la République française est le produit de volontés politiques, et non pas un fait territorial, religieux ou ethnique, chaque citoyen peut facilement projeter cet idéal sur le monde. Aussi est-il fréquent que dans l'imaginaire français, l'Europe se doive d'être d'abord française. Bien entendu, ça ne marche pas du tout ainsi...

Le monde tel qu'il est nous impose de sortir de cette aptitude à tout ramener à notre imaginaire tel qu'il était. Il exige que nous nous dépassions en cherchant ce que nous pouvons proposer au monde.

Depuis la crise du canal de Suez en 1956, la France sait que depuis la seconde guerre mondiale, elle n'est plus une puissance politique de premier rang. En 1957, la France a su s'engager dans une solution alternative pour recouvrer son rang de puissance de premier rang: l'Europe.

Depuis que la crise des subprimes a percuté l'Europe en 2008, la France sait que depuis le Traité de Maastricht en 1992, il n'y aura pas d'Europe française, mais pas d'Europe non plus sans la France.

Peut-on imaginer un État européen? Sans doute pas vertical, à la française. Peut-on imaginer un pouvoir central en Europe? Peu d'empires ont résisté au temps et aux volontés d'émancipation. Seule Rome avait vu la nécessité de ne pas uniformiser pour durer.j

Difficile de se résoudre à une Europe horizontale, qui renvoie, dans notre imaginaire, à une Europe uniquement commerciale...

Peut-on donc imaginer une autre voie politique pour donner à l'Europe toute sa place, la première, dans le monde tel qu'il est? Peut-on bâtir un projet politique européen?

C'est le projet : partir à la recherche de l'imaginaire européen, pour fonder l'Etat européen.

51 commentaires

Entre l'horizontal et le vertical, j'ai un moment donné penché pour le quantique, voir la théorie des cordes.

Alfred - 15/07/2017 21:32

Traçons des obliques...

- 15/07/2017 21:37

-Pensez vous que tout soit écrit dit l'un?
-Tout est en devenir.

Alfred - 15/07/2017 21:40

Cuba, c'est magique....
une des espérances de vie les plus élevées au monde, un médecin pour 20 habitants, durée de vie d'une voiture 80 ans...et tout ça longuement en Otarcie...
Plongez dans les douceurs de l'horizontal, laissez-vous envouter et faites une longue sieste...
Belle nuit.

Caro - 26/07/2017 22:48

Et surtout votez gauche havane...

- 26/07/2017 22:55

Dans le sombre obscur, je cherche la Lumière pour retrouver tes valeurs fondatrices. Dans le sombre obscur, je t'appelle, toi, mère patrie. Dans le sombre obscur je te cherche en vain toi mère nourricière.
Dans le clair obscur, les Lumières font conférences pour te trouver toi, berceau des langues, comme une latine bien vivante.
Dans tes longitudes, j explore inlassablement les cartes tirées au sort de ton histoire pour en extraire l'essence et les fruits de l'avenir.
Et déjà les matins naissants, et à la Terre, et aux étoiles et à la vie sur ta planète et aux astres du jour.

- 29/07/2017 00:21

N.B n'oublions pas que l'Europe commerciale, garantit pour le moment la paix en Europe et la libre circulation des personnes et des marchandises, et donc des échanges de toutes sortes....peut-être en prenant l'arbre au commencement par la positive, on pourrait lui créer quelques branches qui lui donnerait sens?

- 31/07/2017 22:01

Un conseil éthique européen, qui mets vetio ou approuve les législations sur les transactions intracommunautaires, la santé, l'alimentaire, l'écologie, un conseil éthique de la paix pour les relations diplomatiques.
Un conseil éthique supervisant le parlement?

- 31/07/2017 22:13

La souveraineté des Etats est si l'on veut créer un Etat Européen un problème diplomatique incontournable...quel pouvoir à l'Europe quel pouvoir pour les gouverneurs des nations?

- 31/07/2017 22:19

Cher tous,

Dans ma modeste réflexion intérieure sur l'économie, il me semble que le libéralisme qui garantit paix, liberté des échanges est jusqu'à aujourd'hui le moins pire des systèmes et permet aussi selon la loi de l'offre et la demande les progrès à la mesure du demandeur à savoir : le peuple. Il est par exemple faux de définir l'authentique comme propre au passé, je pense par exemple concernant un domaine essentiel conditionnant la santé à savoir : l'alimentation, que peu de nos grands parents ou parents mangeaient en toutes saisons des fruits et légumes, de la viande ou du poisson qui ne soit pas déjà cuite pour ne pas dire non réfrigérée ou déjà passée.
Les progrès de la médecine, on le voit aussi dans d'autres domaines : l'accès au technologie.
Quel problème se pose?
Le constat actuel est de dire que les inégalités sont grandissantes entre très riches (souvent ceux qui ont profités du cercle vertueux des trente glorieuses et du progrès ayant permis aux entrepreneurs de s'enrichir pour devenir monopole aujourd'hui) et les pauvres : travailleurs ou non travailleurs.
Si l'on prend la définition du libéralisme soit dont le principe est défini par la main invisble : le marché s'autorégule de lui même entre la loi de l'offre et de la demande.
Forcée de constater que par cette définition, il y a non intervention de l'état à l'égard du privé, et par cette définition le lobbyisme ne devrait pas exister ou alors régi par des comités d'éthique concernant chaque domaine dont le pouvoir d'action et la définition de non corruptibilité des élus reste à définir (en tant que fonctionnaire territoriale par exemple si je suis chargée d'attribuer des chantiers pour refaire les routes je n'ai absolument pas le droit par exemple de dîner ou d'accepter des cadeaux des entrepreneurs; en principe...)
Je ne devrais si on suivait ce principe ne jamais me retrouver avec des produits contenant de l'huile de palme de la part des industriels.
L'offre est plus grande que la demande aujourd'hui. Pour faire fortune, il faudrait donc être très innovant sur des marchés secondaires qui n'appartiennent par exemple pas aux besoins primaires comme zuckeberg et facebook qui sort d'une école à quelques milliers de dollards le cursus...)
Le marché de la connaissance et par là de l'éducation serait-il l'avenir et le voeux de créativité? Par là aussi notamment le marché des outils de communication comme internet.
Comment rétablir l'égalité?
Est-il pensable de nourrir une population mondiale sans grands industriels? Est-il pensable que coca-cola épuise certaines sources d'eau potable dans certains pays ou encore que Monsanto livre ses OGM antimoustiques, ou encore que face aux grandes fortunes des pays entiers meurent de famines ou du manque d'eau potable?
Plus que Française, je me sens du monde avec mes origines.
Le regard égocentré de chacun ne permet plus de différencier les inégalités.
Si les populations des pays en guerre était plus riches plus éduquées, mieux nourries laisseraient-elles des dictateurs ou la guerre s'installer?
Le capitalisme est une forme de libéralisme liberticide et suicidaire puisque non content du marché le publique, l'état, au lieu de réduire les inégalités et d'oeuvrer pour le bien du peuple et de la planète, biaise la loi de l'offre et de la demande et investit le privé : (injection dans les banques, citroën, etc...) et pourtant c'est exactement ces mêmes causes qui nous mènent à la crise de 2008.
De même le salarié mieux défendu et informés dans ses droits (en comparaison prennont les prud'hommes aux états unis et les montants de dédommagements gigantesques dans la lutte de David contre Goliath) c'est à dire recentré dans son pouvoir, ne laisserait-il pas la voie et la porte de négociation pour se faire entendre et épanouir par exemple des salaires de fourchettes différentes....Je me rappelle d'une promesse de François Hollande concernant notamment le reversement de dividendes aux salariés qui finalement à donné le CICE des crédits d'impôts aux très grandes entreprises.
Si l'on veut rétablir l'égalité, il me semble que l'état doit se mêler de l'économique (le problème étant proportionnellement inverse à celui du crach de 1929 aujourd'hui et du traité de Lisbonne) il doit imposer une éthique à la déviance que nous observons tous aujourd'hui le passage d'un libéralisme au capitalisme liberticide.
Je ne rentre pas volontairement dans la discussion de l'écologie et de la planète qui est urgence mais qui aparait il faut bien le dire aux négationnistes contemporains, et aux apôtres de l'obscurantisme contemporain comme trop borné de bons sentiments face à l'horreur qu'ils préparent. Et même si , ne gagnerions -nous pas à vivre en bonne entente avec notre santé, nos pays voisins et d'une manière générale notre écosystème, et nos pays africains?
Approcher l'idéal apparaît comme naïf, et pourtant l'idée précède l'action et peut-on dire vraiment qu'une action soit pertinente et puisse servir à la fois l'individu et la collectivité si elle ne s'inscrit pas dans le bien, le bon, le beau universel?
Appartient-il à l'état aux législateurs de se mêler de l'économique, oui, mais de manière éthique...? et au service de l'égalité et de la libre concurrence.
L'état doit-il anticiper (car ça il me semble qu'il ne le fait absolument jamais) les besoins de tous...?
Le travail est -il l'avenir? Concevoir le travail de manière différente que sous les aspects de rendements et rentabilité, ne nous amènent-ils pas à changer la nature du travail, les modes de production, et nos manières de pensées?

Bonne rentrée à vous,


Caroline - 29/08/2017 20:18

Cf article 123 du traité de Lisbonne

Caroline - 29/08/2017 20:37

Vit-on dans un monde de libertariens anarcho-capitaliste?

- 30/08/2017 00:58

Bonjour!
C'est le café de la marmotte.
Bientôt tous au moyen âge dans le monde du travail subordonnés à des rois?....!https://theconversation.com/bientot-tous-egopreneurs-81497?utm_term=Autofeed&utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Twitter#link_time=1504037041
Pour ceux qui ne seront pas auto-"entrepreneurs" des contrats datant des vacations du moyen âge....
A quelle heure il raboule le fric Pompidou?

- 30/08/2017 06:00

Juste comme ça quand suprime-t-on les postes parasites de batonnier qui ne servent strictement à rien de type RH dans tous les secteurs?

- 31/08/2017 23:07

Franchement d'accord avec cet article....le président râté de la France https://www.nytimes.com/2017/09/07/opinion/emmanuel-macron-popularity.html?mcubz=1

L'analyse des économistes si elle était plus Franche est que les anticapitalistes sont les plus nombreux en France et que Mélenchon aurait eu ses chances si on avait pas agité le croc mitaine et l'enfant capricieux....
Grâce aux medias, mais aussi à Hollande, à ses suces boules dépourvus de cerveau et de recul, le prochain président sera effectivement celui de la popérisation. bravo les apparatchicks!

Et vu l'arrogance de Macron faites au Français, grave pas envie d'attendre la fin du mandat pour aller dégomer du megalo.

- 08/09/2017 20:01

Parfois y a qu'une seule solution pour se faire entendre : Le 23 septembre coupez lui la gueule à ce tocard, ça servira d'exemple. Pendu haut et court à un croc de boucher en place publique, ça ça suscite l'émotion qui peut donner la transformation.
Sur ce bonne continuation,
Je peux plus adhérer à toutes ces conneries de branleurs de cervelles qui ne servent absolument à rien dans ce monde....bien au contraire.
Ps : quand y aura un cyclone en même temps qu' en Floride à Pekin, New York, enfin bref quand tous les jours vous aurez cinq ouragans en mêmes temps, ça sera plus utiles de vous bouger le cul. Il est d'ailleurs déjà trop tard!
Merci à tous. Continuez surtout tous à vous léchez le boule, vous carresser dans le sens du poil, et vous faire des bises tous les matins.

- 08/09/2017 20:22

CHEMINADE!! CHEMINADE!!

- 08/09/2017 20:24

Allez bon encroutage de cul, faites gaffe au escares, ça va chauffer le 23

- 08/09/2017 20:26

ceux qui s'opposent à sa réforme sont "fainéants", "cyniques" et des "extrêmes" qui lui feront comprendre le sens de "la vie"

- 08/09/2017 21:04

Y a pas plus cynique et imposteur que Macron, ce connard. Qui en plus se prend pour l'intelligencia du monde sans une once de culpabilité. https://www.franceculture.fr/conferences/universite-de-nantes/la-fabrique-des-imposteurs-et-la-toute-puissance-du-pervers?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook#link_time=1504862672

- 08/09/2017 21:22

Qu'il reste avec sa gonz à monter un club pour cougard et qu'il dégage du panier France.

- 08/09/2017 21:23

Les meilleurs économistes ne sont pas au pouvoir sinon ça se saurait...les meilleurs économistes, se désintéressent depuis longtemps des écoles du pouvoir tellement ils s'y ennuient, et que ces classes ressemblent à s'y méprendre, tellement le rythme est lent, à des classes pour déficients intellectuels sous doués.

- 08/09/2017 21:33

Sauf que si t'es seul jeune, à l'âge où se forge les plus intenses amitiés, tu risques quand même d'être seul vieux à mois de pondre une fratterie de 8 gosses.

- 16/09/2017 22:01

L'âge jeune étant le plus ingrat....celui ou l'on admire des héros fragiles dans les films et les livres qui nous ressemblent mais on les hait au quotidien.

- 16/09/2017 22:03

Cher tous,

j'ai beaucoup aimé le discours de Macro à l'ONU.
En effet on ne peut parler de mondialisation sans parler de valeurs universalistes, comme il les a clairement abordés, sans laisser entendre une ère philosophique éclairée (bougez pas je pose ma cigarette)
Bon au delà de ça, il pose les mots justes, inscrit trois fois le mot nécessité au niveau des pouvoirs publiques dans le cadre de la globalisation, alors qu'on l'inscrit tant au quotidien au niveau individuel pour les travailleurs.
Donne des solutions simples et qui font sens l'éducation dans le monde, la nutrition qui sont quand même à la base des besoins primaires d'un individu mais aussi présenté comme solution.
Un discours simple, clair, limpide, positiviste, pragmatique.
Si il peut être ce président du changement (on a trop rien à espérer de la cervelle de Trump) à l'international et donner cette confiance positiviste alors il sera par le travail nécessaire de son action, reconnu par l'histoire, comme le travail qui par nécessité devient reconnu par son action.
Si par contre la confiance est trahie là il n'y aura plus rien à espérer; le prédecesseur, en l'occurence François Hollande (archi lourd au passage dans ses discours étant le perçu comme le président non pas qui n'est pas agis mais le président qui a trahit, trahit la charge de son travail, une famille politique, et le vote d'un peuple entier.
Si Macron qui prend de la maturité dans ses discours peut en plus être dans la mouvance d'une action et rétablir des équilibres....Chapeau.

- 20/09/2017 01:23

Cher tous,

j'ai beaucoup aimé le discours de Macro à l'ONU.
En effet on ne peut parler de mondialisation sans parler de valeurs universalistes,( comme il les a clairement abordées,) sans laisser entendre une ère philosophique éclairée (bougez pas je pose ma cigarette)
Bon au delà de ça, il posé les mots justes, inscrit trois fois le mot nécessité au niveau des pouvoirs publiques dans le cadre de la globalisation, alors qu'on l'inscrit tant au quotidien au niveau individuel pour les travailleurs.
Donne des solutions simples, pragmatiques positives et qui font sens : l'éducation dans le monde, la nutrition qui sont quand même à la base des besoins primaires d'un individu mais aussi présentées comme solutions.
Un discours simple, clair, limpide, positiviste, pragmatique.
Si il peut être ce président du changement (on a trop rien à espérer de la cervelle de Trump) à l'international et donner cette confiance positiviste alors il sera par le travail nécessaire de son action, reconnu par l'histoire, comme le travail qui par nécessité devient reconnu par son action on l'espère pour le salarié.
Si par contre la confiance est trahie là il n'y aura plus rien à espérer; le prédecesseur, en l'occurence François Hollande (archi lourd au passage dans ses discours étant perçu comme le président non pas qui n'ait pas agis mais le président qui a trahis, trahit la charge de son travail, une famille politique, et le vote d'un peuple entier.
Si Macron qui prend de la maturité dans ses discours peut en plus être dans la mouvance d'une action et rétablir des équilibres...
C'est beau le rêve...

- 20/09/2017 01:27

il manque plus que la princesse Leïla...

- 20/09/2017 01:28

On a l'impression que tout est possible, n'oubliez pas d'en donner les moyens et pas juste une illusion...ça serait terrible.

- 20/09/2017 01:31

Les fils de l'homme...tragique mais tellement réaliste...
Soleil Vert...tragique mais tellement probable...

- 20/09/2017 05:24

Perso, je suis pour un référendum! La voix sage, la voix pragmatique du changement ne peut s'exprimer au sein de l'évolution qu'encrée dans le commun, d'une part parce que le commun possède au sein du collectif la voie sage si tentée qu'elle soit explicité (ce qui se conçoit bien s'énonce clairement), d'autre part c'est la voix de l'acceptation, en outre fusse-t-elle a passé par les chemins de traverses, sinon le projet ne sera que soumis à controverse...Beaucoup de gens ne supportent plus qu'on leur impose la politique, sinon dans la confiance qu'elle soit servie et proposée à la carte...sinon joli projet.
Si le projet ne passe pas par la voix du référendum, il y a intérêt à impliquer les Français et les Européens comme à un mondial de foot de 1998 pour susciter l'adhésion...parler nous monnaie mais pas que...va falloir nous faire rêver les gars! Surtout avec Rotschild qui est sous entendu.https://www.contrepoints.org/2017/09/20/299033-macron-leuropeen-lacropole-position?utm_term=Autofeed&utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Twitter#link_time=1505877627

- 20/09/2017 07:05

A moins que Macron ne soit un dictateur éclairé?

- 20/09/2017 07:08

Je touche du bois.

- 20/09/2017 07:08

Admirez tout de même le scepticisme et le fatalisme de tous....
Un peu normal quand on voit l'orientation de la loi travail, ça fait un peur pour la suite.

- 20/09/2017 07:11

A moins que Macron ne soit un surdoué de la psychologie cognitive et que la loi travail, ne soit qu'un point d'encrage dans l'esprit des Français....? Comme une mauvaise blague pour la suite?
Sauf qu'on dit aussi d'après les nuls on peut tromper une fois une personne, une fois mille personne, mais pas mille fois mille personnes. (Les nuls)

- 20/09/2017 07:14

Soit on a le summum du manipulateur à la tête de l'Etat et avec la loi travaille sans contrepartie ça se présente assez sous cet angle, on nous la met bien dans le *** si je puis me permettre.
Soit le Messi, vient d'arriver sur Terre.
Je penche solution un, et cette élection volée mérite son lot de manifestation, notamment le 23.
Il y a le vote qui est un choix parmis les personnes proposées avec l'info qu'on nous sert, et il y a le choix qu'on aimerait qui s'exprime par la créativité du collectif, et notammet par la voix démocratique de la manifestation lorsque la majorité n'est pas entendue.

- 20/09/2017 07:24

Jusqu'à présent le discours est antithétique avec les réformes...mais on a des jolis discours.
C'est qui le premier ministre...?

Bonne nuit les petits - 20/09/2017 07:25

C'est un jeu très dangereux : manipuler les foules avec ses espoirs sous couvert d'une aristocratie, ça peut donner une révolution...
Le big data ne remplacera jamais un expert de son domaine, un vendeur de voiture fusse-t-il chez Porsche, ne remplacera jamais un dirigeant qui oeuvre par les actes dont le bienfait se fait ressentir, fusse-t-il un dictateur...
Pour 'linstant ce que je vois c'est une France silencieusemebt silencieuse : http://www.telerama.fr/livre/la-france-n-a-pas-bien-compris-le-soumission-de-houellebecq-estime-la-presse-americaine,133142.php

- 20/09/2017 07:41

En fait faudrait déjà préempter beaucoup de belles paroles en France hein, pour le salarié, pour l'écologie, tout ça, tout ça, et après aller voir à l'Europe....
La charue avant les boeufs, même avec les jolis discours à Germaine, ça fait un peu comme quand le paon il fait la roue devant les gens, on le regarde et puis on zappe ou pas.
Perso, son Europe d'austérité, j'en veux pas.

- 20/09/2017 07:57

Un petit mot de nos amis d'Allemagne, c'est tellement la merde chez Angela, que certains quartiers ne sont plus fréquentables avec en leur sein un retour du Nazisme, et des pro-nazistes qu vont dégommer du réfugier...
#jdcjdr
Votre Europe de l'Austérité, vous vous la gardez hein!

- 20/09/2017 15:21

*réfugié

- 20/09/2017 15:22

Les présidents Africains calculent le nombre de Lamborghini qu'ils peuvent s'acheter avec la dotation Macron...Mdr!

- 20/09/2017 22:35

Tandis que Trump reçoit l assentiment de Macron qui jette par le même temps un regard de défi courroucé au cyclone Irma #ONU

- 20/09/2017 22:55

https://www.youtube.com/watch?v=V9Po8lSIKww

- 20/09/2017 22:55

https://www.youtube.com/watch?v=YR5ApYxkU-U

- 20/09/2017 23:01

N'oubliez pas que nous sommes des hommes préhistoriques.

- 20/09/2017 23:13

L'Islam religion la plus jeune démontre que l'homme est à la recherche d'une ère philosophique.

- 20/09/2017 23:14

Et de l'abstraction, donc d'une conscience supérieure, n'oublions pas qu'ils ont inventés le Zero.

- 20/09/2017 23:15

Vivement que cette religion arrive à maturité...que notre mémoire attavique puisse en extraire les fruits scientifiques.

- 20/09/2017 23:16

"Triptyque en désordres" est une pièce courte du poète Eric Piette (doctorant spécialiste de Spinoza) commandée par la Fabrique de Théâtre (près de Mons) pour que les étudiants futurs Régisseur.e.s de Théâtre à la fin de leur cursus en fassent eux-mêmes une création: à cinq ils ont tout conçu, (dramaturgie, scéno, lumière, son, vidéo, construction, musique, régie), ils ont débattu, développé, planifié, composé, enregistré, implanté, construit, monté, enfin tout - (à 5!). Puis ils ont fait appel, la dernière semaine à trois comédien.ne.s , pour les aider à la mise en scène. Nous avons l'immense chance de travailler avec Delphine Roy, Solène Morin et Florian van Gils. Mais les futurs régisseurs ont installé leurs régies derrière le bar que vous voyez ici en maquette et n'hésitent pas à jouer quelques rôles: serveurs, amour ou terroriste.
Le résultat est EXTRAORDINAIRE, ils sont trop forts, trop beaux, on les adore, on voudrait que les régisseurs soient toujours dans la (leur) lumière... Les deux représentations ce jeudi 21 à 19h et 21 h affichent complet mais on ne sait jamais - ils ont fabriqué cette nuit des petits tabourets supplémentaires - vous pourrez admirer la gamme complète du mobilier design fûts-palettes, idéale pour méditer avec poésie et humour noir sur la vie, la mort, les morts...

- 20/09/2017 23:22

Aujourd'hui est décédée Liliane Bettencourt, héritière légitime de L'oréal...Je vous propose de revenir sur quelques points concernant les trentes glorieuses, la légitimité des grands patrons, mais aussi le traitement médiatique et bien sûr la valeur TRAVAIL au travers d'un article sur sa mort.

https://zavatabuenblog.wordpress.com/2017/09/21/hommage-a-une-heritiere-liliane-bettencourt/

- 21/09/2017 20:15

Aujourd'hui est décédée Liliane Bettencourt, héritière légitime de L'oréal...Je vous propose de revenir sur quelques points concernant les trentes glorieuses, la légitimité des grands patrons, mais aussi le traitement médiatique et bien sûr la valeur TRAVAIL au travers d'un article sur sa mort.

https://zavatabuenblog.wordpress.com/2017/09/21/hommage-a-une-heritiere-liliane-bettencourt/

- 21/09/2017 20:15

> ajoutez votre commentaire

© 2010-2017 - François Hada