FH

La préférence pour l'incarnation du vide

texte publié le 11-11-2017

Dans le fond, nos élus, c'est à dire ceux que nous élisons, sont de plus en plus le produit de nos peurs...

Ils sont les produits d'une société qui redoute ses conflits, ses clivages et veut abolir l'idéologie, vécue comme la source du mal, en se livrant à l'absence d'idéologie...

Chaque commémoration nous rappelle les ravages possibles de ces luttes, de ces idéologies. Et par peur du moment, du changement redouté ou espéré, on se réfugie dans la technique qui ne dit rien, dans le vide numérique et binaire... 1 ou 0. Mais il n'est de société sans combats, sans affrontements. Nos élus sont de plus en plus l'incarnation du vide.

1 commentaire

Oui et non, dans un sens non, dans l'autre sens oui....Le symbolisme manque fort à nos élus.

- 25/11/2017 01:53

> ajoutez votre commentaire

© 2010-2018 - François Hada