FH

Une paire de ciseaux

texte publié le 03-02-2018

Hier, j'étais installé dans un bus, quand trois gamins firent irruption: braillards, turbulents, bagarreurs...

Ils se sont alors empilés à trois avec leurs trottinettes sur les deux sièges derrière moi.

J'ai senti comme un petite tape sur l'arrière de ma tête. Je leur ai dit de se calmer un peu. « C'est pas moi, m'sieur, je l'jure... »

Puis je sens que l'un d'entre eux chatouille mon oreille. Je hausse le ton en leur disant de se calmer pour de bon, mais sans changer de place.

Puis le passager derrière assène « tu ne touches pas le monsieur... viens t'asseoir ici! » et tire le plus jeune d'entre eux (8 ans? 10 ans?) vers une autre place et martèle « tu ne bouges pas! Tais-toi ! Tu sais très bien ce que tu as fait! »

S'ensuit une altercation entre les trois jeunes et d'autres passagers du bus... « tais-toi ! »

« Tu ne me parles pas comme ça » « t'es pas mon père! » « Tu lèves pas la main sur moi... » « tu me touches pas » « on va se retrouver » « j't'attends! » devant les regards interloqués des autres passagers.

Puis les trois gamins descendent : « allez venez on s'casse... j'me casse moi... »

Dernière volée d'insultes...

Le calme revient.

Le passager qui a interpellé l'un gamin dit alors « il tenait une paire de ciseaux juste derrière la tête de monsieur (moi)... au moindre coup de frein du bus... »

Je n'en revenais pas.

Autant être turbulents en jouant à « c'est pas moi, m'sieur », je vois, ce n'est malin, pour le moins...

Mais une paire de ciseau?

Et encore, ce passager, que j'ai remercié, a eu le réflexe de ne pas signaler ces ciseaux en présence de ces gamins, évitant sans doute que cela ne dégénère vraiment. Je l'en remercie pour cela.

Ils vont où ces gamins sur ce sentier qui mène à la violence?

NB: si ce passager se reconnaît, je le remercie à nouveau pour son intervention et surtout son mode d'intervention...

2 commentaires

Intervention judicieuse et avisée .....
Notre vie tient, en fait, à peu de choses !

Marie-Danièle Larrieu - 03/02/2018 13:52

"A mauvaise langue, bons ciseaux" (proverbe espagnol).
A ne pas mettre entre toutes les mains.....

Sinon, je préconise la fouille avant la montée dans le bus.
Ce matin, j'ai les sens très aiguisés !....




Philippe - 07/08/2018 12:03

> ajoutez votre commentaire

© 2010-2018 - François Hada