FH

Mercredi 24 juin 2020 : sur le champ

texte publié le 23-06-2020

« Plutôt qu'une cigarette ou quelques minutes pour demander pardon, j'ai pour dernière volonté un gilet pare-balles en kevlar » indiqua Jean Dulindur, assassin en herbe, condamné à être fusillé pour avoir biné un jardin à coups de pelle. Si au moins il avait biné en silence. Mais non. Il fallait qu'il se prenne pour Connors ou Mc Enroe et appelle chaque coup dans le sol à grands cris. « Je sais, j'en fais toujours trop. »


Il aurait mieux fait d'être plus prudent. Risquer la peine de mort sans rien savoir de la mort est risqué.

D'ailleurs, preuve de notre ignorance quant au trépas, on place la tête du cadavre sur un oreiller sans son cercueil. Quoi? Il y aurait un sommeil après la mort? Dormir debout n'a certes pas de sens, mais dormir du sommeil du juste est un encouragement. Et comme l'on tombe souvent de sommeil, mieux vaut être prévoyant et agencer quelque amortisseur, car si la nuit porte conseil, l'oreiller porte la tête.

« Vous auriez préféré être exécuté par contumace? » ricana le juge Blonfin.

« Que nenni, qu'on me tue à coups de masse ne me sied point, même si je dormais comme une masse. Et ma dernière volonté ? »

« Du thé Oolong pour monsieur l'assassin. »

Sur ces mots, le juge tourna des talons et fit signe au sergent hurleur de mettre à exécution la sentence.

« Je vais donc piquer un somme » asséna le condamné.

« Décidément, vous me cherchez! » dit le juge en faisant volte-face, « assassin et voleur! Vous allez prendre cher, mon ami. »

« Et je devrais en plus payer? je préfère vos balles dont l'une est blanche, je le sais. »

« Vous aggravez votre cas! Je vous condamne à 6 mois sans sursis pour outrage raciste à notre justice. »

« Vous voulez dire que mon exécution est reportée de six mois? »

« Pas question! »

« Mais je n'effectuerai alors jamais cette peine. Que dira-t'on de ce juge qui condamne sans que ses sentences soient suivies d'effet? »

« Vous ferez vos six mois sur le champ »

« Donneur d'ordre, que j'aille donc à la campagne, puisque tel est votre bon désir. »

Ainsi débuta le journal oriental.

Chapitre suivant

© 2010-2020 - François Hada