FH

Commissariat au plan: incompréhensible

texte publié le 17-07-2020

L'annonce de la création ou remise en forme du Commissariat au plan (aujourd'hui France Stratégie) étonne. Un cadeau pour François Bayrou qui en prendrait la présidence ? Pas sûr que ce dernier goûte l'offrande.

 

Mais plus sérieusement, il est temps que l'Etat français se dote d'une organisation dédiée à l'intelligence économique. Les grands groupes y sont habitués. Mais vouloir réfléchir à la stratégie économique de la France suppose que toutes ces agences déjà en place y consacrent leurs talents.

Par intelligence économique, il ne faut pas comprendre un institut de prévision ou un cénacle de réflexion sur l'avenir de l'écologie. Mais par intelligence économique il faut entendre ici la capacité à comprendre les mouvements du monde, les stratégies des grands groupes qui déplacent leurs centres de production comme sur un grand plateau international, les matériaux d'avenir, les matériaux du passé, les défauts de transport, les avantages comparatifs de la France, etc.

Tout ceci existe mais de manière éparpillée ou trop éthérée, loin des préoccupations du politique. En misant sur les territoires, le gouvernement fait montre de pragmatisme. Il indique aussi en creux que début 2021, les collectivités territoriales vont réduire la voilure de leurs investissements qui représentent à ce jour 75% des investissements publics. Un risque majeur de défaut d'investissement qui pèsera lourd sur le rebond économique.

Il est urgent de savoir précisément ce qui se passe ici et là, et comment chaque territoire va sortir de la crise. Car si le choc économique dû à la crise sanitaire a été symétrique et a touché tous les secteurs et tous les territoires, la sortie de crise risque fort d'être asymétrique : certains s'en sortiront mieux que d'autres et ces autres seront des poches de pauvreté potentielles, avec un risque politique à la clef évident. Tout commence par le retour de la confiance...

© 2010-2020 - François Hada