FH

Michel Onfray: France profonde Paris ville légère

texte publié le 20-07-2020

Michel Onfray aurait dit aimer « l'expression France profonde, car elle sous-entend qu'il existerait une France légère. Si la province est la France profonde alors Paris est la France légère, et j'aime assez ce concept » (Michel Onfray, LCI 19 juillet 2020). 

L'adjectif « profonde » a de multiples antonymes : apparent ou superficielle lorsque profonde signifie enfouie; simple ou facile d'accès ou légère lorsque profonde signifie complexe ou sérieuse ou grave.

Parler de la France profonde vise a désigner l'existence d'aspects « profonds » et « profondément » français de la culture des villes de province françaises, de la vie villageoise française et de la culture agricole rurale, qui échappent aux « idéologies dominantes » et à l'hégémonie de Paris. A ce titre, Michel Onfray situe l'opposition Paris / province. Mais c'est le sens « enfoui » au sens des racines qu'il faut comprendre dans « France profonde ». Et non pas « légère ».

Paris est-elle cette cité loin des racines de la France? Elle est pourtant une ville capitale hôte et peuplée de provinciaux. Toutes parisiennes et tous parisiens seraient ainsi en quelques sortes corrompus, s'éloignant dans la légèreté ou la superficialité de leurs racines provinciales. Peut-être. Mais j'ai connu en province comme à Paris maints débats superficiels et légers tout comme des échanges lourdingues mais aussi très profonds. Il y a matière à réduire la coupure Paris Province, voire d'oeuvrer à un meilleur lien culturel et politique.

© 2010-2020 - François Hada