FH

Laurent Joffrin : opération vaisseau fantôme

texte publié le 20-07-2020

Un de plus. Laurent Joffrin, en difficulté à Libération, crée son mouvement pour réhabiliter la gauche. Un mouvement forcément ambitieux et qui dépasse le PS. 

 

On y retrouve des thèmes déjà avancés par d'autres créations plus ou moins ad hoc: écologie, questions sociales. Rien de nouveau sous le ciel de gauche. Laurent Joffrin appelle comme d'autres au rassemblement. C'est donc que l'idée fait son chemin. 

Cette création soudaine est un signe. Elle dit que son instigateur, voire ses instigateurs ne croient pas que la renaissance de la gauche viendra du PS. Possible. Mais c'est croire que la renaissance viendra d'un autre appareil avant de poser la question du ciment.

Ce mouvement, #lesengages, doit-il faire renaître une personnalité politique qui peine à revenir sur scène? Car bien entendu, les sympathisants du mouvement choisiront ensuite leurs représentants. Pas forcément Laurent Joffrin donc. Mais par exemple François Hollande? Quand Joffrin prend ce type d'initiative, François Hollande n'est jamais loin. Le retour du Hollandais volant pour certains, ou du Vaisseau fantôme pour d'autres?

Mais une fois de plus, malgré le soutien de 130 personnalités, c'est prendre les choses dans le mauvais sens. La gauche ne perd pas parce qu'elle est divisée. Elle perd de s'être éloignée d'une valeur centrale au fondement de son Histoire: la République. Certes, ce sujet fait partie de la liste des sujets prioritaires énoncée par Laurent Joffrin. On ratisse large. On n'oublie pas le féminisme. Tout y passe.

Ce n'est pas l'alliance avec les écologistes ou d'autres mouvements ayant le vent en poupe qui fera son succès. Les votes ne s'additionnent pas ainsi. Les votes s'agrègent autour de valeur. Ce n'est une liste de thèmes prioritaires longue comme tous les sujets qui traversent la société qui fait un projet. C'est la déclinaison à partir d'un principe central, d'une clef de voûte qui fait la cohérence de toute une politique. 

Si ce mouvement ou un autre ne placent pas la question républicaine et le sujet de notre souveraineté au coeur de son projet, en amont de son projet, en source de son projet, toutes les agrégations et toutes les alliances du monde connaîtront les mêmes dimanches.

© 2010-2020 - François Hada