FH

Macron joue de la trumpette

texte publié le 15-09-2020

Trump incarne auprès de son électorat la force, the American way, America First. Il joue la force brute, la brutalité, la menace, en toute incohérence, mais qu'importe, ce qui compte, c'est d'afficher qu'il est le chef. Et d'envoûter son électorat qui se fie plus à ses dires et diatribes qu'aux informations médiatiques.


Et lorsque que les médias relaient que Macron met la pression sur Poutine, c'est le même genre de message qui est envoyé. Peu importe la réalité, peu importe le fait que la France n'a pas les moyens d'inquiéter la Russie, peu importe que la France ne soit pas soutenue par l'Otan dans son bras de fer avec la Turquie parce que celle-ci fait aussi partie de l'alliance.

Ce qui compte, c'est le message. Peu importe la réalité, l'important est la posture. Macron gaulliste. Macron qui fait tonner la France. Macron « outrancier » avec les Amish. Macron qui envoie des bateaux de guerre contre la Turquie. Macron qui accuse la Russie. Peu importe le débouché, seule compte l'exclamation, la déclaration, le ton guerrier et musclé.

Nous sommes dans une période politique de posture, incarnée par des dirigeants qui pensent que leur surenchère les sauvera toujours de la réalité. Je crains pour eux que tôt ou tard, et plus vite qu'ils ne le croient, la réalité rattrape ce jeu de scène sans contenu.

© 2010-2020 - François Hada