FH

Réforme des retraites : le devoir de vérité et de compromis

texte publié le 01-07-2013

Le rapport Moreau sur la future réforme des retraites, remis au Premier ministre, sert de point de départ aux discussions pour les partenaires sociaux. De nombreuses pistes sont préconisées : réduire les inégalités entre système de retraite de la fonction publique et celui des salariés du privé, reconsidérer les avantages fiscaux des retraités, allonger la durée de cotisation... "Il y aura des efforts à faire et ils seront guidés par deux principes : la continuité et la justice" écrit le rapport. Mais il appartient aujourd'hui aux partenaires sociaux de débattre de ces solutions, dans le cadre de la conférence sociale.

Le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a insisté sur la volonté du Gouvernement de préserver le système par répartition auquel les Français sont attachés. Mais il précise que "nous avons un devoir de vérité". 

Le coeur du problème et la pérennité du système restent le financement des retraites. La réforme, qui sera présentée par le Gouvernement à l'automne prochain, devra répondre au principe de justice. Elle devra tenir compte des petites pensions, de la situation des femmes et des jeunes, de la pénibilité... " Aucune situation ne devra être opposée à une autre, au contraire il faudra nous rassembler derrière ce que nous avons en commun ", a ajouté le Premier ministre. 

 Seul le dialogue social permettra cela. Et même du certains disent que le calendrier est court pour trouver un accord entre partenaires sociaux sur un sujet aussi complexe, ce premier pas est crucial : trouver un premier compromis c'est trouver les bases et la méthode pour aller ensuite plus loin, et éventuellement faire évoluer plus profondément le système de retraites. François Hollande impose une méthode qui peut paraître trop lente aux yeux de certains, mais qui permettra d'aller beaucoup plus vite ensuite...

© 2010-2019 - François Hada