FH

La porosité FN UMP va dans les deux sens

texte publié le 31-03-2015

Les élections départementales de 2015 montrent que la porosité entre UMP et FN grandit. Les reports de voix FN sur l'UMP au second tour sont clairs. Et comme les reports de voix de gauche sur l'UMP, par sens républicain, existent aussi, le "ni-ni" de Nicolas Sarkozy est en fait un "et-et": "et électeurs du FN - et électeurs de gauche"...

Mais cette porosité va dans les deux sens...

Car par ailleurs, nombre d'électeurs de droite ont pour but premier de battre la gauche: certains cherchent donc à éliminer la gauche au premier tour où cherchent le parti de droite le plus à même de battre la gauche... 

La porosité se fait ainsi aussi au 1er tour, lorsqu'ils votent UMP pour éliminer la gauche, avant de voter FN au second. Difficile de quantifier ce phénomène, mais certains départements semblent bien avoir été le lieu de ces choix tactiques...

Pour ces électeurs, il s'agit avant tout de déterminer la droite la plus à même de battre la gauche...

> soyez le premier à commenter ce billet

© 2010-2018 - François Hada