FH

Oxi: de l'intérêt général européen

texte publié le 06-07-2015

Alexis Tsipras n'est pas ma tasse de café idéologique. Angela Merkel non plus. Mais suite au vote en Oxi massif, appeler au Grexit est un réflexe irresponsable : ce serait le pire signal envoyé aux "marchés" qui ne manqueraient pas de chercher le prochain sortant. 

Rappelons-nous que spéculer à la baisse paye bien, très bien même. Les spreads remonteraient... et la France et d'autres pays payeraient très cher leur dette à nouveau.

 

Nous assistons depuis plusieurs années à une confrontation mortifère entre les démocraties des peuples, légitimes nationalement, mais aux motifs trop souvent nationalement égoïstes. À ce jour, seule la BCE, quoi qu'on pense de ses orientations économiques (et je ne les approuve pas, je milite pour la révision de ses missions), quoi qu'on pense de la faiblesse de sa légitimité, incarne un certain intérêt européen général... C'est dire.

Il est temps que Angela Merkel montre qu'elle est une grande européenne. L'est-elle?

Il appartient à François Hollande, dont on ne peut douter qu'il est un européen convaincu, de déployer tout son sens tactique pour faire aboutir l'intérêt général européen.

Il est temps que les chefs des Nations européennes se comportent enfin en chefs d'Etat européen.

> soyez le premier à commenter ce billet

© 2010-2018 - François Hada