FH

Contre le FN, le maillage républicain du territoire

texte publié le 13-02-2016

Que l'on s'interroge un peu, et même beaucoup! Le Front National se développe sur des terres abandonnées, parce qu'à force de raisonner en budgétaire, les outils de la République ont été retirés, défaisant le maillage républicain en France; abandonnées par le maillage de solidarité dont une partie importante s'appelait le militantisme de gauche... 


Ce sont les enseignants, les agents du service public, les maires, les personnels médicaux - pas tous -, les élus locaux qui portaient le message républicain, faisant vivre le débat permanent face à la France des peurs, la France raciste et xénophobe...

A force de fermer ces relais, à force d'abandonner le militantisme de terrain, et faute d'un syndicalisme assez fort pour prendre le relais, cette France à l'haleine maurrassienne regagne du terrain... apportant, elle, une réponse aux angoisses que suscite le monde et l'avenir, au monde donc à l'avenir.

Qui porte l'esprit et les règles de la République dans les zones ultra-périphériques? Qui y porte les principes de la démocratie et de la laïcité? Qui y entretient le triptyque de liberté, d'égalité, de fraternité?

Sans ces acteurs, le débat dépérit au lieu de se régénérer... Faute d'idéaux et d'espérance, face à la crainte du monde - et de l'Orient en particulier - la France du repli reprend le dessus, et tel un virus, contamine parce qu'elle prend pour support l'empathie, l'assistance de l'autre, le retour de la dignité... elle devient le bouclier des humiliés...

9 commentaires

Vous êtes vraiment des bouffons pour lutter contre le FN.
On ne lutte pas en s'attaquant aux conséquences mais aux causes.

JANCAP - 21/02/2016 13:28

C'est ce que ce billet propose...mais pour cela, il faut le lire...

Francois Hada - 21/02/2016 13:46

Je partage totalement cette crainte de voir les valeurs d'exclusion, de repli, de haine de l'autre prendre de l'ampleur.
Je ressens l'espoir dans par exemple le succès du film "Demain", il montre, tout simplement, que face aux enjeux colossaux que nous percevons tous avec notamment la nécessité de "changer de modèle", la solution est entre nos mains, elle s'appelle, prise de responsabilité locale, citoyenne, collective, solidaire ; tous les exemples dans ce film, documentaire sont des hymnes à la vie tout simplement, la vie ensemble en responsabilité et surtout ces exemples sont à notre portée...

Robert - 21/02/2016 13:51

Robert - 21/02/2016 13:52

En arrondissant: 66 millions de français, 5,5 millions de personnes qui ne travaillent pas, 20% de la population en âge de travailler.ENORME! pour les générations d'après guerre le travail permettait d'être un citoyen reconnu socialement.Etre sans travail, exclut de fait les personnes de la vie en société.Il n'y aura plus jamais de travail pour tout le monde.Faut-il maintenir nos compatriotes dans l'illusion et l'espoir du travail pour tous?Nous n'avons plus de modèle ou d'idéaux portés par nos élus ou dans des discours que seuls les non exclus entendent ou comprennent.La répartition inégale de la population sur le territoire rend encore plus inégal l'accès au travail.Et il faudrait que tous"joue le jeu" de l'intérêt national, j'entends par là que notre patronat quelqu'il soit baisse un peu ses profits pour être "un patronat citoyen pour embaucher plus".Cela aiderait certainement à penser autrement et contrecarrer le discours simpliste mais audible auquel s'accrochent les électeurs populistes.

Martine - 21/02/2016 14:46

Lorsqu'un parti comme le FN propose d'autres voies que celles des partis traditionnels, ce n'est pas le combattre qu'il faut faire, mais peser la part des choses ! Être pire que les gouvernements précédents est du domaine de l'impossible, il faut innover et sortir de la gauche et de la droite, laxistes, incompétents, destructeurs ! Les électeurs du FN ne sont quand même pas 7 millions d'abrutis !

Jean-Pierre Demol - 01/03/2016 14:42

Pour information : le cercle fn de Sciences po a édité une affiche qui disait "Léon Blum voterait FN". Voici ma réponse publiée sur Mediapart dimanche 21 février : https://blogs.mediapart.fr/amd92/blog/210216/front-national-imposture-et-confusion

Antoine M - 23/02/2016 17:52

Se définir par rapport à (en l' occurrence contre) un autre parti, n'est-ce pas un aveu d'incapacité, de vide, de désert quant à son propre projet? Le FN a son projet (que je ne partage pas) mais voir un parti important, qui fut majoritaire et qui a tous les pouvoirs actuellement, se réfugier dans le seul positionnement anti FN est proprement pitoyable et stérile. Un minimum d'autocritique et de projet constructif seraient bienvenus!

Philippe - 01/03/2016 15:18

La question est : 13 % de la population française vote FN, comment mobiliser le reste?

Ca m'évoque un peu le roman de Saramago : La Lucidité.....Ou un jour d'élection les bureaux de votent sont déserts....

Essayer de cerner le FN et sa philosophie pour moi c'est une torture mentale....autant dire que c'est le parti de la caricature vulgaire....

Caroline - 02/03/2016 19:02

© 2010-2019 - François Hada