FH

27-10-2018

Dresser le bilan du quinquennat Hollande importe peu: il faut se demander comment le politique peut agir

Difficile de dresser un bilan, un inventaire équilibré et juste sur le quinquennat de François Hollande sans l'intégrer dans une période plus longue. Ce quinquennat est l'aboutissement ou l'une des dernières étapes d'un cycle politique qui semble s'achever vraiment maintenant. En France comme dans le reste du monde. Effet de la chute du mur de Berlin, 11 septembre, émergence des nouvelles puissances...


on pourra reprocher au pouvoir en place de 2012 à 2017 les rates de sa communication, son impréparation, les déséquilibres de sa politique, ses ministres qui se pensaient encore en congrès de parti... Le sujet est plus profondément enraciné dans l'histoire du Parti socialiste et dans les mouvements du monde. Comment l'estafette socialiste allait-elle tenir le cap par grande tempête ? Et cela vaut pour les autres navires ou armadas politiques. Trop petits. Trop frêles. Trop dispersés. Trop anciens.

lire la suite1 commentaire

07-10-2018

La syntaxe macronienne au service du clivage politique « nouveau vs ancien » mondes

La syntaxe du président peut surprendre. Décalée, vieillotte, vulgaire, elle laisse à penser qu'elle est en petite partie sincère. Elle semble pourtant calculée, ciblée.


Rappelez-vous le film sur le pouvoir à l'Elysée sous François Hollande. Une caméra se promène il va de soi librement dans les couloirs du palais, tombe inopinément sur une réunion de travail entre le président, le ministre de l'économie et le secrétaire générale adjoint... après un point technique du ministre dans un vocabulaire très policé en réponse à une question en velour du président, le conseiller reprend « les marchés achètent à mort du [titre] français »... déjà calculé ?

lire la suite

24-08-2018

Le travail dominical et le numérique

Alors que la majorité veut relancer le débat sur le travail dominical, faisant surgir ici et là des arguments en faveur (au nom de la liberté individuelle) ou contre (défense des acquis sociaux), il y a fort à penser que le sujet soit ailleurs.

"Pour ou contre l'ouverture dominicale des hypermarchés" est-il encore un débat d'actualité alors que les GAFA bouleversent déjà les usages d'achat, ne serait-ce qu'en abaissant les prix (coût de stockage plus faible...puisqu'ils ne stockent rien) et sont ouverts, eux, 24H/24 7J/7 dans le monde entier?


Travail dominical ou pas, les métiers de la distribution vont évoluer, ou plutôt, vont disparaître pour la plupart...

lire la suite5 commentaires

09-08-2018

Elections européennes: le Brexit permet enfin de parler d'Europe politique

Le Brexit comporte bien des inconvénients, marchands, notamment, pour le Royaume-Uni comme pour le continent européen. Mais il permet aussi de faire sauter le verrou britannique sur LA question qui motivait depuis l'apres la création des communautés puis de l'Union européenne: voulons-nous fonder une entité politique, oui ou non?


L'Europe, à ce jour, n'est pas une entité politique. Loin s'en faut. Elle n'a quasiment pas d'existence internationale, ni militaire ni diplomatique. Elle existe à peine en matière financière. L'Europe ne passionne plus, pour ne pas dire qu'elle nous précipite dans les bras de Morphée. Et à force de ne rien dire, de rien oser, elle ne développe aucune vision stratégique.

lire la suite

09-08-2018

L'économie

L'économie ne fait pas un pays.

C'est toujours le pays qui fait son économie.


lire la suite

08-08-2018

La grande erreur économique

L'obsession du profit n'est pas chose nouvelle. Elle hante bien des esprits humains depuis que l'humanité fait commerce de tout, et est donc prête à attribuer un prix à ce qui peut être échangé. Rien de nouveau. Même les biens dits publics auront leurs prix dès que leur rareté relative à la demande le permettra. Que l'on y pense, lorsque l'eau sera par trop rare, voire lorsque l'oxygène viendra à manquer.


Et cette recherche du plus grand profit a de tout temps été source d'inégalités et d'exclusion. On peut opposer à ces inégalités un projet d'égalité; encore faut-il savoir définir l'égalité dont on parle. Toute égalité suppose une inégalité. Le champ des égalités voulues et des inégalités acceptées relève d'un choix de société.

lire la suite4 commentaires

05-08-2018

La fin de la sécurité sociale ou le nouvel Etat

Quand les plus riches sont exonérés de toute obligation et que les prélèvements obligatoires n'apportent guère aux plus pauvres (pas de droit au chômage, à la santé, à la retraite), que reste-t-il de la solidarité ?


La question n'est-elle pas: « qu'est-ce qui dysfonctionne? »

lire la suite1 commentaire

22-06-2017

Démocratie et économie : le choix, pas la règle

L'Union européenne suppose des abandons de souveraineté nationale...mais elle oublie de compenser ces transferts par une souveraineté européenne propre.


L'Union européenne intègre par des normes et des règles sur lesquelles les électeurs n'ont aucune prise, jusqu'à la suffocation.

lire la suite3 commentaires

© 2010-2018 - François Hada