FH

30-03-2021

Gauche et République universaliste ont un avenir commun

La gauche française a parfois du mal avec l'idée de République. L'une n'implique pas toujours l'autre. Et réciproquement. Les deux champs sont différents, que ce soit d'un point de vue historique ou symbolique. N'oublions pas que la gauche n'a apporté ni la démocratie ni la République en France. Certes, certains diront que la division entre droite et gauche date de ce qui s'est passé le 28 août 1789 au début de la discussion sur la constitution, sur la question des pouvoirs du roi et du droit de veto.

Les partisans d'un droit de veto absolu (les deux tiers) se sont regroupés à la droite du président de l'Assemblée et ceux qui le voulaient juste suspensif se disposèrent sur son côté gauche. Ce serait la naissance de la droite et de la gauche avec une gauche très minoritaire. Mais ce clivage relève plus de l'arrangement français que d'un élément marxiste qui fonde la gauche ailleurs dans le monde.

Au cours de son histoire, la gauche s'est souvent ralliée à la République : affaire Dreyfus, antifascisme du Front populaire, résistance à l'occupant allemand nazi, et ce, dès lors que la Démocratie était en danger, comme sous Vichy. C'est pourquoi la République a accueilli au Panthéon Jean Jaurès et Aimé Césaire.

lire la suite

22-03-2021

L'État précède la nation

Nous devons replacer la France sur sa trajectoire historique. Quelques errements néolibéraux lui ont fait prendre des chemins de traverse. Aucune réforme, aucun progrès ne sera possible sans renouer avec ce qui fait la France, sans l'idée républicaine de la nation au fondement du pays. 

Et parce que les dégâts du néolibéralisme sont considérables, parce que les inégalités qui sont inhérentes à cette idéologie sont inacceptables et incompatibles avec nos principes républicains, il faut remettre à l'ordre du jour une politique de réduction des inégalités, une politique de gauche.

lire la suite

05-09-2020

Lionel Jospin : j'ai acheté son livre

J'ai lu l'interview donnée par l'ancien premier ministre au magazine qu'il appelle encore « Le Nouvel Observateur » devenu il y a quelques temps déjà « L'Obs ». Je l'ai lu intégralement, cherchant derrière chaque phrase ciselée une profondeur d'esprit, une hauteur de vue politique. Je n'ai rien trouvé. J'ai peut-être mal lu. J'y ai repéré des erreurs d'analyse et des pans de l'Histoire revisités. Du bon politicien. Comme si Lionel Jospin avait encore besoin de se justifier. Première réaction donc. Pour exister. Pour ne pas être engouffrer dans les méandres de la mémoire qui avale sans pitié les politiques les uns après les autres, laissant à l'Histoire le soin de faire le tri.


Je n'ai pas voulu rester sur cette note. Je suis donc tombé dans le panneau et j'ai acheté son livre: « Un Temps Troublé ».

lire la suite

04-09-2020

Lionel Jospin : première réaction

Et soudain Lionel Jospin ressurgit. Lionel Jospin, monsieur Dream Team. Celui qui avait profité du trait de génie stratégique de Jacques Chirac. Celui qui avait confié les clefs du 10 rue de Solférino (si t'as connu Solférino t'es un ancien) à François Hollande, devant un bureau national déjà haineux à l'égard de son nouveau premier secrétaire, malgré la victoire de 1997: « c'est le plus politique d'entre vous » avait asséné celui devenait premier ministre.


lire la suite

30-08-2020

Le projet de gauche doit être républicain

Ce n'est pas le rassemblement d'appareils politiques qui fera l'existence de la gauche. Ce n'est en décrétant une position centrale d'un appareil politique par rapport aux autres que la gauche pourra nourrir quelques espoirs en 2022.


lire la suite

20-07-2020

Laurent Joffrin : opération vaisseau fantôme

Un de plus. Laurent Joffrin, en difficulté à Libération, crée son mouvement pour réhabiliter la gauche. Un mouvement forcément ambitieux et qui dépasse le PS. 

 

On y retrouve des thèmes déjà avancés par d'autres créations plus ou moins ad hoc: écologie, questions sociales. Rien de nouveau sous le ciel de gauche. Laurent Joffrin appelle comme d'autres au rassemblement. C'est donc que l'idée fait son chemin. 

lire la suite

19-07-2020

L'Histoire et la République à l'épreuve du monde

Dans un monde ouvert, mondialisé, l'Histoire est un facteur d'exclusion. Comment parler des croisades ou de l'esclavage sans exclure du récit une partie des lecteurs ? Comment poser la question de la République et de ses valeurs sans entrer dans la contradiction de la situation des femmes et des colonies ? Il faut tenter un récit commun mais celui-ci est vulnérable par construction aux critiques légitimes ou pas.

Le danger est de faire de l'Histoire une narration de faits au service d'un message médiatique, sans nuance, binaire, clivant. C'est plus vendeur ainsi. Et les médias ont besoin d'argent.

 

L'Histoire est impitoyablement traversée de faits aux ambages troublants et qui éloignent d'un récit lisse et sans ambiguïté.

lire la suite

16-07-2020

Un plan de relance Pink Floyd

Après un entretien présidentiel très « 2022 l'odyssée de l'espace », voici le plan de relance Pink Floyd: « Money money ». Un plan de relance prend forme. A l'échelle européenne, rien n'est gagné. En France, 450 milliards € déjà engagés d'amortisseurs sociaux et économiques,,la promesse du Ségur de la santé à 7 milliards et la promesse d'un plan de relance à 100 milliards €.


L'État emprunte pour tenter de relancer l'économie en tirant profit du bas niveau des taux d'intérêt. Aurions-nous une relance keynésienne « quoi qu'il en coûte »? Voilà qui ferait très politique de gauche. Pas si  vite.

lire la suite

© 2010-2021 - François Hada