FH

24-10-2016

Les primaires à gauche: jeu de billard et calculs hypocrites

Les primaires sont inscrites dans les statuts du PS. Donc primaires il doit y avoir.

Sauf que ce sujet a tout de même été largement promu parce que certains considéraient qu'il fallait à tout le moins contester voire empêcher le président sortant de se représenter... tout en se donnant pour horizon 2022.


Autrement dit, beaucoup de ces joueurs de billard n'aurait peut-être pas brandi le sujet des primaires pour 2017 s'ils n'y avaient pas vu une opportunité, en vue d'un congrès ou d'une candidature en 2022...


lire la suite6 commentaires

02-03-2016

FTH politique

Etre de gauche... Difficile en ces temps d'incertitude, d'anxiété, de non croissance, de chômage...

lire la suite

11-01-2016

Les raisonnements primaires

Nul doute que le quinquennat aura été émaillé de couacs, d'erreurs, d'échecs...comme tout mandat politique, y compris les mandats de ceux qui dénoncent d'une pétition un quinquennat. 

 

Ils n'ont jamais aimé François Hollande parce qu'il les a toujours dominés, les emmenant parfois à la victoire malgré eux, les invitant à une union qui les ramène à leur rang, leur offrant des sièges en velours tandis qu'ils parlent révolution, les laissant repartir à leur récré politicienne lorsqu'ils se rendaient compte de leur dépendance; les valorisant malgré eux dans des débats contradictoires, les laissant mâchonner leurs théories lorsque la réalité appelait à un réalisme moins définitif... 

lire la suite

18-06-2013

François Hollande s'égare sur un plateau de M6

François Hollande, j'ai voté pour lui, en 2012. Que ce soit bien clair : s'il se représente en 2017, je voterai à nouveau pour lui. Après le désastre du congrès de Reims, François Hollande a sillonné la France, égrenant ici et là ses idées, construisant peu à peu son projet pour la France. A cette époque, alors que tout le monde pariait sur DSK parce que les sondages disaient que seul lui pouvait battre Nicolas Sarkozy, lui, prenait le temps d'expliquer sa vision de la France. J'ai pu assister à certaines de ses réunions, studieuses, denses, riches... il y évoquait la justice, l'Histoire de la France, la République, la gravité de la crise, ses effets dévastateurs, dressait le parallèle avec le Conseil National de la Résistance, suggérait qu'il y avait une opportunité à saisir, un pacte national à passer avec les Français, pour réarmer notre industrie. Il parlait du rêve français, de la jeunesse...

lire la suite1 commentaire

1

© 2010-2020 - François Hada