FH

26-11-2016

Castro est mort: vive la Révolution anti-libérale du XXIe siècle

Quoi de plus anachronique que de proposer un choc libéral aujourd'hui? Fidel Castro n'est plus là... 


Faire du libéralisme dans un monde libéral revient à lancer une grande tasse d'eau dans l'océan en tempête pour faire des vagues...

lire la suite

27-07-2016

Vous n'aurez pas ma haine

Vous n'aurez pas ma haine.


Ni ma colère. Ni ma peur..

Vous n'êtes que l'écho maudit d'un horizon enfoui, une rumeur qui trépasse, un bruit de chaînes qui s'en ira, de pauvres voix chétives, des ongles qui crissent au sol...

lire la suite5 commentaires

02-03-2016

FTH politique

Etre de gauche... Difficile en ces temps d'incertitude, d'anxiété, de non croissance, de chômage...

lire la suite

28-05-2013

Il faut supprimer le mot race de notre Constitution

Le mot « race » peut-il disparaître de nos textes juridiques ? Ce terme a tant servi les idéologies les plus meurtrières, à commencer par celle de Joseph Arthur de Gobineau (1816-1882), pour qui il y avait sur terre trois grandes races primitives : la noire, la blanche et la jaune. Selon la thèse de ce père parmi d'autres du racisme, les races n'étaient pas inégales en valeur absolue mais dotées d'aptitudes particulières. Surtout, pour lui, le métissage conduirait à la dégénérescence de la population humaine. Le terme de « race » a été ensuite utilisé au XIXème siècle pour distinguer des groupes humains en fonction de critères arbitraires : religion, nationalité, couleur de la peau, origine géographique... Ces théories ont servie de fondement scientifique à des idéologies conduisant à la mort de millions de personnes. Ces termes sont encore souvent mobilisés par des politiques prônant des idéologies racistes.

lire la suite

1

© 2010-2019 - François Hada