FH

28-05-2013

Il faut supprimer le mot race de notre Constitution

Le mot « race » peut-il disparaître de nos textes juridiques ? Ce terme a tant servi les idéologies les plus meurtrières, à commencer par celle de Joseph Arthur de Gobineau (1816-1882), pour qui il y avait sur terre trois grandes races primitives : la noire, la blanche et la jaune. Selon la thèse de ce père parmi d'autres du racisme, les races n'étaient pas inégales en valeur absolue mais dotées d'aptitudes particulières. Surtout, pour lui, le métissage conduirait à la dégénérescence de la population humaine. Le terme de « race » a été ensuite utilisé au XIXème siècle pour distinguer des groupes humains en fonction de critères arbitraires : religion, nationalité, couleur de la peau, origine géographique... Ces théories ont servie de fondement scientifique à des idéologies conduisant à la mort de millions de personnes. Ces termes sont encore souvent mobilisés par des politiques prônant des idéologies racistes.

lire la suite

1

© 2010-2019 - François Hada