FH

11-11-2017 | billets

La préférence pour l'incarnation du vide

Dans le fond, nos élus, c'est à dire ceux que nous élisons, sont de plus en plus le produit de nos peurs...

Ils sont les produits d'une société qui redoute ses conflits, ses clivages et veut abolir l'idéologie, vécue comme la source du mal, en se livrant à l'absence d'idéologie...

lire la suite1 commentaire

31-10-2017 | billets

Dépasser le pacte de stabilité

Le pacte de stabilité n'a rien d'économique. Il est le plus petit dénominateur d'imaginaires collectifs, il est à ce titre uniquement comptable. 

Avec le consensus, sa vertu était d'être auto-réalisant (en termes de convergences).

lire la suite1 commentaire

15-07-2017 | billets

Fonder l'Etat européen

La Nation française est une création d'Etat, une solution républicaine donnée (parfois par la force) aux conflits religieux, aux controverses entre monarchie et démocratie, aux rapports de forces sociaux entre les classes paysannes, ouvrières, commerçantes, bourgeoises, intellectuelles, aristocrates, aux rivalités territoriales.


L'Etat incarne ainsi en France depuis deux cents ans la laïcité, la justice sociale, la liberté d'expression, l'égalité et la Justice.

L'Etat Français est la solution verticale contre les divisions du pays...une solution percutée par le monde.

lire la suite6 commentaires

12-07-2017 | billets

Le Nom de l'Etat: note de lecture

C'est l'été. Un peu de lecture pour vos vacances.

Vous avez aimé l'année politique qui vient de se passer? Vous allez adorer "Le Nom de l'Etat" de Lazarus Amara (auteur anonyme)!

lire la suite1 commentaire

22-06-2017 | billets

Démocratie et économie : le choix, pas la règle

L'Union européenne suppose des abandons de souveraineté nationale...mais elle oublie de compenser ces transferts par une souveraineté européenne propre.


L'Union européenne intègre par des normes et des règles sur lesquelles les électeurs n'ont aucune prise, jusqu'à la suffocation.

lire la suite3 commentaires

30-04-2017 | billets

Le discours populiste, guet-apens nationaliste

Les exemples du nationalisme, nous les connaissons. Le nationalisme porte plusieurs noms. Chacun de ces noms exprime tout un ordre de faits et d'idées. Le nationalisme s'est appelé le Vel d'Hiv ou Affaire Dreyfus, en ce que ces repères ont porté la volonté de détruire ceux que les nationalistes haïssaient au point de vouloir leur souffrance, leur humiliation, la négation de ces personnes, leur annihilation. 

Le nationalisme s'est appelé le colonialisme, dans ce qu'il véhiculait de mépris à l'égard de l'autre, sans vouloir nécessairement le détruire, mais à tout le moins, l'exploiter, le rabaisser, lui imposer ses normes, le maintenir à un rang inférieur ; il s'appelle aujourd'hui le Frexit : la peur de l'autre, du monde tel qu'il est, conduirait à l'isolement, le rejet, la fermeture. Ces trois repères du nationalisme portent en germe l'affrontement, la guerre, la destruction.

lire la suite1 commentaire

29-04-2017 | billets

#Presidentielle2017: Le Pen au pouvoir? Le Pen à 40%?

Le Pen au pouvoir, une fois le choc passé, provoquera sans doute une réaction, dans la rue, réaction probablement réprimée, sans ménagement... 

L'heure ne sera plus au défilé pacifique... avec des contre-réactions donc, et de nouvelles répressions...

lire la suite

28-03-2017 | billets

L'Europe: la règle ou le choix

Il n'y a pas d'uniformité des peuples d'Europe, il peut y avoir l'harmonie des peuples européens...ou leur affrontement.


L' Europe peut être une terre d'expansion culturelle, économique, sociale, technologiques, à la recherche de ses nouvelles frontières, ou la peau de chagrin du repli sur soi.

lire la suite17 commentaires

© 2010-2017 - François Hada